État des lieux

Plusieurs projets environnementaux sont en cours dans la Péninsule acadienne.  On peut penser aux comités locaux des bassins versants,  à la Coalition pour la viabilité de l'environnement de Shippagan-les-Iles, aux démarches entreprises par 7 des 14 municipalités de la Péninsule qui participent au projet Action changement climatique de l'Association francophone des municipalités du NB, aux efforts de Le Goulet pour contrer l’érosion de ses côtes ou encore aux recherches entreprises afin de minimiser l’utilisation de pesticides dans la culture du bleuet.  

Nous voulons dresser un portrait clair de toutes ces initiatives pour dégager une vue d’ensemble, susciter un espace d'échange entre les partenaires et la population, promouvoir la synergie et le partage d'informations et d'outils et augmenter l’impact des actions déjà entreprises ainsi que celles à venir. Toutes ces initiatives sont interreliées et contribuent à faire de la Péninsule acadienne un territoire plus résilient. Imaginons en action, ce sont des municipalités, des organismes, des établissements d'éducation, ainsi que des entreprises, des institutions qui imaginent la Péninsule acadienne autrement par l’entremise d’action concrètes. 

Si vous êtes au courant de projets environnementaux qui ne figurent pas sur ces listes, n'hésitez-pas à nous en faire part.

Municipalités

Dans la majorité des municipalités de la Péninsule acadienne, on retrouve des infrastructures permanentes ou des des projets ponctuels répondant à des enjeux environnementaux spécifiques liés au territoire. 

Faits saillants

 

En terme d'environnement, les municipalités agissent surtout en développant des infrastructures écologiques permanentes ou des initiatives environnementales liées à un enjeu du territoire.

 

7 des 14 municipalités de la Péninsule acadienne participent aux projet Action changements climatiques de l’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brusnwick.

 

Tracadie est la seule municipalité de la Péninsule acadienne et de la province à dédier 1% de son budget municipal à une Commission de l’environnement afin d’assurer le développement et le suivi de projets environnementaux. Deux autres municipalités de la Péninsule acadienne ont développé des plans vertssoit celles de Shippagan et Caraquet. 

 

Plusieurs municipalités offrent un soutien financer aux projets environnementaux entrepris sur leur territoire.

 

Défi(s)

 

Sensibilisation auprès de la communauté et financement des projets à caractère environnemental. 

Organismes

Les initiatives environnementales de la région sont stimulées, dynamisées et influencées par une conscience communautaire et sociale que l'on retrouve dans les différents organismes qui composent le secteur associatif de la Péninsule acadienne.

Faits saillants

On observe un dynamisme au sein des organismes et une variété dans leurs thèmes fédérateurs.

On voit émerger de plus en plus d'organismes péninsulaires: on s’éloigne d’une appartenance locale pour se diriger vers une appartenance régionale qui se traduit dans le secteur associatif.

Les organismes contribuent à la création d’emplois pour les jeunes qui viennent occuper des postes de direction ou de coordination.

 

Défi(s)

 

La majorité des organismes étant financés par le Fonds de fiducie pour l’environnement, les demandes sont à renouveler de façon annuelle ou bi-anuelle. Des limites se posent donc à la planification à long terme en raison de l'instabilité du financement

Établissements d'éducation

Les jeunes de la Péninsule acadienne sont sensibilisés à l’importance de l’environnement du primaire au post-secondaire par l’entremise de comités, de formations et d’initiatives environnementales. 

Faits saillants

 

Du primaire au post-secondaire, on retrouve des comités verts dans la plupart des établissements d'éducation. Ces comités sont surtout axés sur le recyclage.

 

On observe l'émergence de projets relatifs aux énergies renouvelables avec les panneaux solaires de l’UMCS; la classe verte de la PLM alimentée par une éolienne et un panneau solaire; un cours sur les énergies renouvelables pour les élèves du secondaire et un programme sur les systèmes d'énergies renouvelables au CCNB. 

 

En terme d'autonomie alimentaire, plusieurs écoles primaires et secondaires de la région ont mis en place un jardin communautaire ou un potager intérieur auquel les élèves contribuent. 

 

Plusieurs programmes de formation environnementale sont offerts aux élèves et aux étudiants de la Péninsule acadienne. 

Défi(s)

 

Recrutement pour les comités et les programmes de formation mis en place et manque de continuité au niveau des initiatives environnementales dans les écoles en raison du changement constant de leadership et du manque d’engagement de la part des jeunes.

Entreprises et institutions

En plus des entreprises et des institutions à nature environnementale, on retrouve plusieurs entreprises qui intègrent l'environnement à leurs projets.

Faits saillants

Dans la Péninsule acadienne, on retrouve des entreprises et des institutions à caractère environnemental, ainsi que des entreprises qui intègrent l’environnement à leurs projets.

 

Les projets environnementaux entrepris au sein des entreprises contribuent à la création d’emploi.

 

Les projets environnementaux au sein des entreprises et des institutions sont moins nombreux que dans les autres secteurs. 

 

Défi(s)

Le succès des entreprises passe principalement par le profit, souvent au détriment du développement de nouvelles initiatives environnementales. 

Suivez-nous sur

nos réseaux sociaux